Bistro Bar Blog

lundi 9 avril 2018

Le remplaçant de Stephen Hawking a enfin été mis à la retraite


Miles Mathis a découvert qu'on s'est servi de son article de 2015 pour justifier le "décès" du remplaçant de Stephen Hawking...

Ils ont enfin mis à la retraite celui qui se faisait passer pour Stephen Hawking


Par Miles Mathis (4 avril 2018)
Traduit par Apolline

J'ai gagné la partie ici. J'en ai gagné beaucoup, mais c'est la première fois qu'ils avouent quasiment leur défaite. Et le plus drôle, c'est que je l'ai gagnée il y a plusieurs mois, mais ne l'ai découvert qu'aujourd'hui. J'ai pris connaissance d'un article du Daily Mail  de Londres, publié le 12 janvier 2018, intitulé "Hawking a-t-il été remplacé par une marionnette ?" Vous le savez peut-être, le Daily Mail est le deuxième plus gros journal au Royaume-Uni, juste derrière The Sun. Bien que mon nom ne soit pas mentionné, l'article s'inspire clairement de ma recherche d'avril 2015 dans l'article [Traduit par le BBB] intitulé "Stephen Hawking est mort et a été remplacé".

Ils y reprennent simplement plusieurs de mes arguments sans même prendre la peine de les réfuter. Ils concluent en admettant que j'avais finalement raison [Je traduis le dernier paragraphe de l'article du Daily Mail, Miles ne cite que la dernière phrase] :
Avant il était incapable de communiquer, mais quand il est réapparu – avec une apparence notablement différente – il pouvait miraculeusement communiquer à l'aide d'un système informatique incroyablement high-tech. Non seulement il pouvait communiquer mieux que jamais, mais convoyer aussi des idées contredisant les précédentes et soutenir de nouveaux agendas lucratifs, autorisant que son nom soit utilisé pour faire passer une escroquerie, une idée ou un produit que les gouvernements ou de grosses sociétés cherchent à vendre.
Voilà le mobile. Les images parlent mieux que les mots. Se pourrait-il que les conspirationnistes aient raison cette fois-ci ?
Ouais. Cette fois j'ai raison et toutes les autres fois aussi, ce que les gens ont compris. Pensez-vous que ce soit une coïncidence si cet article est paru dans un journal à grande diffusion, avec Hawking qui "meurt" deux mois plus tard ?[décès annoncé le 14 mars] Je vais vous le dire : ça n'en est pas une. Ils ont réalisé que la partie était terminée et ils ont mis fin au projet. C'est aussi simple que ça.

Ils essaient malgré tout de dissimuler leurs sources. Je voulais ajouter cette information sur mon article d'origine. Mais impossible. Savez-vous pourquoi ? Parce que je l'ai publié en PDF, mais vous ne pouvez éditer un PDF. Pour faire des changements, je dois aller dans mon document odt Open Office et une fois là, j'ai vu que toutes les photos avaient disparu. Étrange, car elles sont incluses avec mes fichiers locaux personnels. Tous ces fichiers sont répertoriés comme étant dans mon fichier de téléchargement, mais ils ne s'y trouvaient pas. Alors, dites-moi. Je ne suis pas un geek en informatique. Ils ont peut-être fait un piratage quand j'ai oublié de fermer FileZilla ? [FTP] Ils voulaient peut-être supprimer aussi le PDF, mais l'accès aux téléchargements est peut-être plus facile que l'accès aux documents ?

Impossible à dire. Il y en a qui vont expliquer que j'ai supprimé les fichiers moi-même par erreur. OK, ai-je aussi supprimé les mêmes photos partout sur le web ? Je viens de faire une recherche sur "photos Hawking" et la plupart de celles que j'ai utilisées ont été supprimées. Mais j'en ai trouvé quelques-unes, comme celle sous le titre. C'est la pire des contrefaçons.



Regardez ce type ! Il fait penser à un acteur de MadTV [sketchs comique, série TV] qui essaie de prendre la place d'Hawking. Impossible de se laisser abuser. Il est encore plus jeune que le remplaçant d'Hawking. Je pense que l'imposteur de départ était quelqu'un qui souffrait réellement de sclérose latérale amyotrophique ou d'une maladie du même genre. Ce n'était pas Hawking mais il ne simulait pas sa maladie, quelle qu'elle soit. Mais ce gars ne dupe personne. Il fait juste une grimace.

À mon avis, leur imposteur est finalement mort et ils ne pouvaient risquer une deuxième substitution après l'article du Daily Mail. Ils ont réalisé que ce gars n'allait pas abuser des gens désormais à l'affût d'une quelconque arnaque.

Quel sera donc le prochain sujet où ils admettront que j'avais raison ? Faites vos paris maintenant. Manson ? Kennedy ? Pi = 4 * ? Probablement pas. Peut-être quelque chose en relation avec Elvis ou les Beatles. Ou peut-être quelque chose se rapportant à la charge ou à la lumière [articles sur son site de physique]. Ils ont admis depuis plusieurs années que j'avais raison sur la charge et la lumière, bien qu'encore une fois ils ne prennent pas la peine de m'en attribuer le crédit ou de me nommer. Je pense qu'ils l'admettront encore plus clairement et plus fréquemment au fil des mois et des années. Ils reconnaitront peut-être un jour que nous avancerons beaucoup plus vite s'ils arrêtent de vouloir me jeter aux oubliettes et qu'ils fassent appel à moi.

Vous allez dire que je leur rends les choses difficiles. Pourquoi engager quelqu'un qui passe son temps à démolir tous vos beaux projets ? Hum, peut-être pour m'empêcher de démolir tous leurs beaux projets ? Ils réaliseront un jour qu'il est plus profitable (et bien moins risqué) de faire de la vraie science. Après leur avoir donné une équation du champ unifié et corrigé tous leurs calculs mathématiques, ils peuvent retourner au boulot.

On me rétorquera que c'est exagérément optimiste et c'est peut-être le cas. Si j'avais vraiment une âme de parieur (ce qui n'est pas mon cas), je parierais que mon article est très probablement utilisé par une branche du Renseignement contre une autre. C'est ce qui s'est passé ici, vous voyez. Le Daily Mail n'essayait manifestement pas de prouver que j'avais raison ou de m'accorder des faveurs. Ils se sont simplement servis de ma recherche pour détruire le faux Hawking. Ce dernier a été utilisé par une entité A pour réaliser un but X et une entité rivale B souhaitait faire capoter le but X. Cherchez donc un autre projet de type Département de la Sécurité Intérieure [DHS] que la CIA veut faire rater à l'aide de l'un de mes articles. Par ailleurs, le fait de dévoiler le projet ne doit pas faire écrouler tout le château de cartes. Peut-être le LIGO [Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory, observatoire d'ondes gravitationnelles par interférométrie laser] ? Le LHC [Large Hadron Collider, accélérateur de particules] ? Le FPP [je ne sais pas de quoi Miles veut parler] ? La Fondation Kavli [fondation pour l'avancement de la science, créée en 2000] ? Comme je l'ai dit, je ne suis pas parieur et j'aime être surpris, donc je laisse faire les choses. Il n'y a qu'à garder l’œil ouvert.

* Bien qu'espérant vraiment les voir admettre de mon vivant que pi = 4 – dans les situations cinématiques, je veux dire – je ne pense pas que ce soit pour cette année ou la suivante. Les initiés savent déjà que j'ai raison et ils ont déjà corrigé leurs équations, mais ça peut prendre des années pour qu'ils l'admettent publiquement. Je ne m'attends pas à voir d'article dans les médias grand public avant dix ans.

mardi 27 mars 2018

Journée nationale anti-Linky le 5 mai



Reçu de Stéphane par email.

http://refus.linky.gazpar.free.fr


Communiqué du 27 mars 2018

Journée nationale anti-Linky en France samedi 5 mai 2018


- Dénonciation des incendies, surfacturations, incidents divers, espionnage de la vie privée et des exactions commises sur la population par les installateurs de Linky

- Reconnaissance par l'ANSES de la réalité des souffrances causées par les ondes électromagnétiques

- L'affaire Facebook montre que les belles promesses concernant les données personnelles ne valent rien, or Linky et Gazpar sont des compteurs espions

Une journée nationale d'actions contre les compteurs communicants (Linky, gazpar, etc) aura lieu le samedi 5 mai 2018. Dans toute la France, des initiatives auront lieu pour le refus des compteurs communicants : chaines humaines, rassemblements devant les préfectures, devant les agences Enedis, etc

Le nombre de communes (plus de 550 à ce jour) et de particuliers qui refusent les compteurs communicants est en augmentation continuelle malgré les pressions et menaces opérées respectivement par les Préfets et par Enedis, mais aussi malgré la campagne de dénigrement qui tente de faire passer pour des "complotistes", des rétrogrades ou des ignorants les innombrables citoyens qui refusent ces compteurs.

Or le rejet de ces compteurs, abusivement présentés comme "intelligents", est au contraire parfaitement rationnel et étayé, et malheureusement conforté par une actualité parfois dramatique :

Mise en danger des citoyens par les incendies de compteurs Linky

Les incendies de compteurs Linky se multiplient et ont assurément déjà causés plusieurs morts malgré les dénégations d'Enedis, et il est inévitable que d'autres drames se produisent. Au bout de combien de morts les autorités françaises réagiront-elles ?

Données personnelles : grave mise en cause des libertés par les Linky et cie

Non seulement il est avéré que le Linky est "l'indic idéal", véritable Big Brother installé à domicile, mais l'actualité (affaire Facebook) montre bien, si cela était encore nécessaire, que les belles assurances avancées par Enedis, Grdf et la CNIL concernant nos données personnelles ne valent rien. Le programme Linky est avant tout, voire uniquement, un programme de Big data comme le reconnait le propre président d'Enedis.

Mensonges et exactions des installateurs à l'encontre de la population


Les sociétés privées mandatées par Enedis pour tenter d'imposer par tous les moyens à la population les compteurs communicants s'autorisent des comportements totalement inadmissibles : exactions, menaces, intimidations et mensonges, comme : "Si vous refusez le Linky, on va vous couper l'électricité", "vous allez être poursuivi en justice", "vous devrez payer le compteur", "vous devrez payer une somme mensuelle" : il s'agit de mensonges car, à ce jour, il n'existe aucune mesure de rétorsion légale à l'encontre des gens qui gardent leur compteur ordinaire.


Surfacturations et obligation de prendre un abonnement plus cher


Alors que la communication pro-Linky fait miroiter à la population de prétendues économies d'énergie qui seraient à la fois vertueuses pour l'environnement et pour le pouvoir d'achat, c'est en réalité le contraire qui se produit : de nombreux habitants dotés d'un Linky voient leurs factures démultipliées et beaucoup d'autres, dont les installations disjonctent continuellement, sont obligés de prendre un abonnement plus cher.


Dysfonctionnements et dégâts divers


Outre les incendies déjà évoqués, les compteurs communicants causent le dysfonctionnement de nombreux appareils qui sont parfois détruits ou dont le contenu (congélateurs) est bon à jeter, et ce sont les usagers victimes qui paient la note !


Ondes électromagnétiques : le pire est à venir avec l'ERL


L'ANSES vient enfin de reconnaître la réalité des souffrances des personnes EHS (électro hyper sensibles), tout en avouant son incapacité à les expliquer. La moindre des choses, au moins dans l'attente de progrès dans les études, est de ne pas augmenter l'exposition aux ondes électromagnétiques.


Or, non seulement le fonctionnement du Linky en CPL (courant porteur en ligne) est controversé, mais le pire est prévu avec l'installation dans le Linky d'un émetteur Wi-Fi (plus exactement zigbee, un protocole équivalent au wi-fi), l'ERL (émetteur radio Linky), qui va inonder d'ondes électromagnétiques le logement de l'usager.


Attention aux revendications d' "amélioration" du programme Linky


Par naïveté ou au contraire pour tenter de diviser ou déconsidérer le mouvement d'opposition aux compteurs communicants, certaines voix s'élèvent pour demander l' "amélioration" du programme Linky par un meilleur accès des usagers aux données sur leur consommation. Or, il faut savoir que :


- ce n'est pas en consultant de jolies courbes de consommation que l'on fait des économies mais par des actions efficaces en termes de comportement ou de travaux ;


- la prétendue "amélioration" dont il est question est la mise en service chez l'usager d'un "écran déporté" qui permettrait de consulter l'évolution de la consommation. Or c'est précisément avec l'ERL que ce système peut être mis en service ;


- de fait, qu'il s'agisse de certains parlementaires, du prétendu "médiateur de l'énergie", ou par exemple de la direction de l'UFC-QueChoisir (cf ci-dessous), les demandes d' "amélioration" du Linky sont en réalité, sans jamais le dire, des demandes d'installation des ERL et donc d'exposition massive de la population aux ondes électromagnétiques !


Trahison des usagers par la direction de l'UFC-QueChoisir


Il a été montré que la direction de l'organisation UFC-QueChoisir, qui ne conteste que le mode de financement du programme Linky, est en réalité en affaire avec l'industriel Enedis et qu'elle trahit les usagers en leur faisant croire qu'ils ne peuvent refuser le compteur Linky.


Qui plus est, comme expliqué ci-dessus, la direction de l'organisation UFC-QueChoisir demande la mise en service des ERL… tout en prétendant que le Linky ne pose aucun problème d'ondes électromagnétiques : quel cynisme !


Conclusion


Considérant que les "vertus" annoncées des compteurs communicants sont en réalité inexistantes, alors qu'au contraire les problèmes générés sont hélas bien réels, nombreux et parfois dramatiques, la seule solution de bon sens est de stopper immédiatement les programmes Linky et Gazpar et de réhabiliter les compteurs ordinaires qui ont rendu de fiers services depuis des décennies, installés par le (vrai) service public, pour la population et pour l'intérêt général et non pour le business des sociétés privées comme c'est le cas avec linky, Gazpar et cie. C'est cette revendication qui sera portée le samedi 5 mai partout en France.

dimanche 18 mars 2018

YouTube en guerre contre les vidéos conspirationnistes... avec l'aide de Wikipédia


Google, par l'intermédiaire de sa plate-forme vidéo YouTube, engage une nouvelle démarche pour lutter contre les conspirationnistes. Risible et consternant d'utiliser wiki comme "parole d'évangile", après avoir lu les articles de Miles Mathis. Mais les gentils moutons seront satisfaits, on leur épargnera de réfléchir.

YouTube va livrer bataille aux vidéos "conspirationnistes" à l'aide de Wikipédia


Par Vigilant Citizen
Traduit par Apolline

YouTube affichera des liens vers Wikipédia et autres sites "se basant sur des faits" pour les vidéos qui traitent de "théories conspirationnistes".

Après la démonétisation de milliers de chaînes (dont beaucoup étaient gérées par des "truther" [remettant en question le 11/9] et des "conspirationnistes"), YouTube prend aujourd'hui de nouvelles dispositions pour combattre les vidéos indésirables. Le PDG de YouTube, Susan Wojcicki, a annoncé cette semaine que la plate-forme va bientôt afficher des liens vers des sites "se basant sur des faits" pour les vidéos conspirationnistes. Nommés "notes d'avertissement", ces bribes d'information renverront vers des articles "réputés" afin de contrecarrer les "canulars" et les "fausses nouvelles" (il faut mettre plein de guillemets pour souligner le vocabulaire tendancieux des médias de masse).
Voici comment cela va se passer : si vous faites une recherche en cliquant sur une vidéo conspirationniste parlant, par exemple, des chemtrails, YouTube renverra en même temps vers une page Wikipédia qui discrédite le canular. Une vidéo remettant en question l'alunissage d'humains pourra s'accompagner d'une page Wikipédia officielle sur la mission Apollo de 1969. Wojcicki dit que ne seront pour l'instant ciblées que les théories de la conspiration générant une "discussion importante" sur la plate-forme. "Notre but est de démarrer avec une liste de conspirations internet répertoriées où les discussions sont très actives sur YouTube".
Wired, "YouTube renverra directement vers Wikipédia pour lutter contre les théories de la conspiration"
Capture d'écran d'une note d'avertissement

Cette déclaration sort peu de temps après que YouTube a été accusé de répandre des vidéos sur une "théorie de la conspiration" concernant la fusillade de Floride. Au lendemain de l'événement, la vidéo la plus populaire sur YouTube parlait des acteurs de crise (David Hogg en particulier) qu'on voit à l'écran. La vidéo a été rapidement supprimée de la plate-forme.

Recourir à Wikipédia, un site encyclopédique bénévole qui se base sur des écrits, où tout le monde peut éditer, est un choix plutôt déconcertant. Alors que les lycéens et les étudiants universitaires ont interdiction de se servir du site en tant que source d'information en raison de ses problèmes de fiabilité, Wikipédia sera utilisé comme un site de "contrôle d'information" par YouTube. C'est peut-être parce qu'une majorité d'articles de Wikipédia nient totalement la plupart des conspirations. Bien que non officiellement annoncé, attendez-vous à voir Snopes [site anti-canulars, dans le style de HoaxBuster] comme autre "contrôleur d'information"… même si le site témoigne clairement d'un agenda en faveur de l'élite.

Même si la nouvelle mesure de YouTube autorise toujours à visionner des vidéos conspirationnistes, des sites comme Wired, propriété de l'élite, poussent déjà à interdire complètement les théories de la conspiration sur la plate-forme.
YouTube doit encore décider de clarifier des règles claires pour les cas où télécharger du contenu conspirationniste viole ses règles de communauté. Rien dans le règlement n'empêche explicitement les créateurs de publier des vidéos présentant des théories de la conspiration ou une information erronée, mais YouTube a quand même récemment supprimé des comptes diffusant des canulars.
– Ibid.
Inutile de dire que les grands médias se sont engagés ces derniers mois sur une pente glissante extrêmement dangereuse, où la démarcation entre "vérité" et "conspiration", "faits" et "fausses nouvelles" peut être déterminée arbitrairement par des agents extérieurs. Alors que les journalistes étaient les champions de la liberté d'expression et d'information, ils sont aujourd'hui de lâches écrivaillons qui applaudissent l'arrivée d'une police orwellienne de la pensée.

samedi 17 mars 2018

Êtes-vous un obsédé du jardinage ?


Un peu de détente entre deux articles sérieux qui dénoncent les turpitudes du monde.

Le printemps arrive (le 20 à très exactement 17h15) et le travail au jardin reprend ses droits. Après cet hiver long, pluvieux et même relativement froid dans mon coin de Bretagne, j'ai hâte de voir tous mes arbustes refleurir et de semer les légumes du potager.

Je suppose qu'il y a beaucoup de lecteurs jardiniers ici, alors voici un petit test (humoristique) en 40 affirmations, qui va vous permettre de savoir si vous êtes réellement un obsédé du jardinage. Personnellement, je m'y retrouve dans pas mal de points...

J'expérimente cette année quelques semis inhabituels et je vous posterai des photos un peu plus tard, quand les petites plantes auront vraiment pris forme.


40 signes qui montrent que vous êtes obsédés par le jardinage

  • 1 Vous dites à tout le monde que la terre n’est pas sale… et vous le croyez vraiment.
  • 2 Que vous soyez à l’épicerie, à la quincaillerie, au marché aux puces ou même sur la plage ou dans une forêt, vous trouvez toujours des produits ou des objets qui peuvent servir dans votre jardin.
  • 3 Vous dépensez plus pour le jardinage que pour vos vêtements.
  • 4 Vous lisez un catalogue de semences ou de plantes comme d’autres personnes lisent un roman.
  • 5 Vous avez toujours de la saleté sous vos ongles que rien n’arrive à faire disparaître.
  • 6 Vous comprenez mieux les noms latins que le langage de vos adolescents.
  • 7 Vous montrez fièrement votre tas de compost aux visiteurs.
  • 8 Vous vouez une haine viscérale aux limaces que rien ne peut assouvir.
  • 9 Il y a toujours un sécateur, une pelle et des sacs de plastique dans le coffre de votre auto… au cas où.
  • 10 En voyage, les jardins publics vous attirent plus que les musées et les églises.
  • 11 Une bonne jardinerie est votre idée du paradis.
  • 12 Vous vivez le 22 décembre comme un triomphe, car les jours commencent à rallonger.
  • 13 Vous ne cessez d’ajouter de nouveaux outils à votre collection… même si, en fait, vous utilisez les mêmes vieux outils depuis des décennies.
  • 14 Vous pelletez la neige non pas pour dégager votre entrée, mais pour recouvrir les plantes délicates.
  • 15 Vous hésitez à vous éloigner longtemps de votre jardin : après tout, qui va l’arroser quand vous ne serez pas là ?
  • 16 Vous achetez des plantes sans avoir la moindre idée d’où vous les planterez.
  • 17 Vous avez plus de photos de vos plantes que de vos petits-enfants.
  • 18 Les pots de végétaux en attente de plantation s’accumulent dans votre entrée.
  • 19 Jardiner vous fait davantage relaxer qu’un bon bain chaud.
  • 20 Vous voyez de loin la moindre plante stressée, bien avant qu’il n’y ait des symptômes véritables.
  • 21 Vous songez sérieusement à convertir les murs et le toit de votre résidence en jardin, car vous manquez toujours d’espace pour votre passe-temps.
  • 22 Vous êtes obsédé par les rapports de la météo et leur influence sur votre jardinage.
  • 23 Vous dorlotez les plantes mal en point même quand tout le monde vous dit qu’il est évident qu’il vaut mieux vous en débarrasser.
  • 24 Vous avez tendance à jardiner sur des bouts de terrain qui ne vous appartiennent pas.
  • 25 Il y a plus de pots de semences et de bulbes dans votre frigo que de nourriture.
  • 26 Vous avez de la difficulté à converser avec les non-jardiniers, car leurs conversations sont toujours de faible intérêt.
  • 27 Vous devenez excité par le moindre changement sur votre terrain : le premier crocus de printemps, une graine qui a germé, une plante qui fleurit pour la première fois, etc.
  • 28 Vous laissez pousser les petites plantes spontanées même si vous vous doutez que ce sont probablement des mauvaises herbes. Après tout, c’est peut-être une plante intéressante.
  • 29 Vous donnez toujours des plantes aux amis et aux membres de la famille dans l’espoir de stimuler chez eux une passion pour le jardinage.
  • 30 Vous songez sérieusement à abandonner votre carrière pour lancer votre propre pépinière.
  • 31 Vos cachez vos achats de plantes à votre partenaire de vie.
  • 32 Vous passez un temps fou juste à regarder vos jardins pousser.
  • 33 Vous aimez mieux l’odeur de compost que le plus dispendieux des parfums.
  • 34 Vous n’êtes pas capable de vous empêcher d’arracher les mauvaises herbes quand vous visitez le jardin de quelqu’un d’autre.
  • 35 Vous croyez sincèrement que là où il y a de la vie verte, il y a de l’espoir.
  • 36 Vous avez plus de 25 variétés d’hostas… et prévoyez en acheter d’autres.
  • 37 Pour vous, désherber est une détente.
  • 38 Vous achetez plus de bière pour remplir vos pièges à limaces que vous n’en buvez vous-même.
  • 39 Quand vous cherchez une demeure, les possibilités du terrain priment sur les qualités de la maison.
  • 40 Le siège arrière de votre auto est tellement imbibé de terre à force d’y placer des pots de plantes qu’il ne vaut plus la peine d’essayer de le nettoyer.

lundi 12 mars 2018

Le compteur Linky fait son premier mort...

L'incendie : un des principaux dangers de ce compteur.

Stéphane conseille d'alerter la population.

Source

Le compteur Linky fait
hélas son premier mort

L'inévitable s'est produit : un nouvel
incendie de compteur Linky a tué un
habitant à Laxou (Meurthe-et-Moselle)
 
Mercredi 7 mars 2018, à Laxou (54), le compteur Linky a assurément fait son premier mort, lequel risque hélas de ne pas rester un cas unique si un coup d'arrêt urgent n'est pas mis au programme d'installation des compteurs communicants.

En effet, comme il est rapporté par l'Est Républicain (1), "le locataire occupait seul son logement qui, après le drame, était totalement sinistré. Le compteur électrique fondu témoignait d’un important dégagement de chaleur".

Or, comme on peut le constater sur le propre site d'Enedis (2) consacré aux compteurs Linky, ces derniers ont été entièrement déployés à Laxou. C'est donc assurément un compteur Linky qui a causé l'incendie mortel de ce mercredi.

Ce n'est hélas pas une surprise puisque depuis des mois, et malgré le déni de réalité de l'industriel Enedis et des autorités, nous ne cessons d'avertir que, parmi les nombreux désagréments causés par les compteurs Linky, les incendies de plus en plus nombreux mettent incontestablement en danger la vie des habitants.

Le 20 février, comme rapporté par France Bleu (3), un habitant de Châteauneuf-les-Martigues a frôlé le pire : "J'ai ouvert le coffret et j'ai vu le boîtier vert, le nouveau compteur Linky qui était en train de cramer (…) Tout le rez-de-chaussée a quasiment brûlé (…) on a tout perdu."

Et il ajoute des informations qui confirment ce que nous dénonçons depuis des mois : "L'installateur du compteur m'avait expliqué qu'il avait été formé rapidement et qu'il obtenait une prime à la fin du mois s'il installait 10 compteurs par jour, donc il travaille vite et cela ne va pas avec bien".

Le 28 janvier, un compteur Linky a pris feu à Saint-Mathieu (87), comme relaté par France bleu (4)

Fin janvier encore, ainsi que l'explique L'Union (5), c'est tout un immeuble qui est mis en danger par des incendies de compteurs Linky.

Le 27 novembre, un impressionnant incendie a été causé à Louveciennes (Yvelines) par un compteur Linky qui, heureusement, était situé à l'extérieur du logement (6).

Le 24 novembre, ainsi que rapporté par La dépêche, ce sont deux Linky qui ont pris feu dans une résidence de Toulouse (7)

Début novembre, comme expliqué par Le Parisien (8), une famille a frôlé le drame et, malgré les dénégations d'Enedis, la responsabilité du Linky est avérée : "Ma femme et notre fils de 4 ans dormaient (…) j’ai entendu des détonations provenant du garage. (…) Des flashs lumineux sortaient du compteur. J’ai alors coupé le disjoncteur mais le compteur [Linky]a carrément pris feu au bout de deux minutes." Le Parisien précise que "La famille a juste eu le temps de sortir de chez elle avant que le garage ne s’embrase. A l’arrivée des pompiers, les flammes gagnaient déjà leur cuisine."

Le 14 novembre, ainsi que relaté par La Nouvelle République (9), un habitant explique que "Le compteur Linky s’est consumé, sans flamme. Heureusement que tout était fermé, qu’il n’y avait pas d’air qui circulait, sinon tout aurait brûlé".

Le 13 avril, comme relaté par La Marseillaise (10), un Linky a pris feu dans une cave.

Il ne s'agit là que de quelques exemples qui ont pu être traités par la presse, mais d'innombrables autres cas sont relatés sur les réseaux sociaux, preuves à l'appui (par exemple : 11)

Hélas, Enedis et les pouvoirs publics se réfugient dans le déni, le distributeur étant même accusé par plusieurs victimes de venir au plus vite dès qu'un incendie de Linky est signalé afin de faire disparaitre toutes les preuves et de prétendre, ensuite, que l'incendie provenait d'une autre cause.

Nous avons posé depuis plusieurs moins la question "Faut-il attendre un mort avant que les autorités réagissent enfin ?". Désormais, la question est "Au bout de combien de morts le programme Linky sera-t-il enfin stoppé ?"

Il est en tout cas avéré que, contrairement à ce qu'on a bien voulu nous faire croire, le Président de la République, son gouvernement et sa majorité ont au moins autant de mépris pour la population que leurs prédécesseurs, comme ils le démontrent en continuant à vouloir imposer les compteurs Linky à des millions de citoyens qui n'en veulent pas.

Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

1) https://www.estrepublicain.fr/actualite/2018/03/08/mort-dans-son-appartement-enfume
(11) Un exemple parmi beaucoup d'autres : https://twitter.com/Donatien_H/status/961248007911067648

Quelques autres canulars de la seconde guerre mondiale (2ème partie)

1ère partie

Source

Beaucoup d'analyses de photos sur cette deuxième partie.


Voici une autre photo, mais cette fois-ci seul Hitler a été ajouté.
Comment le sais-je ? La photo est petite et floue, nous avons donc du mal à voir les raccords de collage. Mais nous le savons parce qu'ils ont été mal faits. Hitler a une drôle d'allure, d'accord ? Il semble petit et ramassé avec une tête trop grosse. Il est aussi en équilibre instable, penchant vers la gauche. Vous ne voyez pas ce que je veux dire ? Bien, comparez-le à Chamberlain, qui paraît grand et mince. Il paraît considérablement plus grand qu'Hitler, n'est-ce pas ? Ok, retournons à la photo précédente, où Hitler était plus grand. Il y a quelque chose qui cloche. Je vais vous le dire, car cela m'est possible même sur cette petite photo floue. Ces jambes sont authentiques, mais ils ont collé la moitié du haut d'Hitler. Ils n'ont pas fait du bon travail malgré tout, parce qu'ils ne l'ont pas fait figurer de la bonne taille.

Vous ne me croyez pas ? Ci-dessous les deux hommes sont là le même jour, comme en attestent leurs tenues. Mais maintenant ils sont exactement de la même taille.
Soit Chamberlain a rapetissé de plusieurs centimètres, soit Hitler se tient sur une caisse. Si nous cherchons la taille de Chamberlain, nous trouvons qu'il était en fait très grand, donné comme faisant 1m88. Mais on sait qu'Hitler n'était pas aussi grand. On s'accorde à dire aujourd'hui qu'il mesurait 1m75 et il n'était probablement pas aussi grand. Cela fait au moins 13 cm d'écart, impossibles à rattraper avec des talonnettes ou un truc du genre. Ce qui nous ramène à cette photo qui provient aussi de la page wiki sur Chamberlain [je l'ai trouvée aussi sur la page en français] :
C'est supposé figurer la signature de l'accord de Munich, mais Hitler et Mussolini sont tous deux bien trop grands. Hitler est de la même taille que Chamberlain (mesurez-les d'après le manteau de la cheminée derrière) et Mussolini n'est plus petit que de 5 cm. Ce qui donnerait une taille de 1m82. Mais Mussolini était très petit, ne mesurant que 1m59 environ. Ils le répertorient aujourd'hui comme faisant 1m69, mais il n'était pas aussi grand. En réalité, il devrait être plus petit que le gars le plus petit. Le voici avec le roi Victor Emmanuel, connu pour ne mesurer que 1m52.

vendredi 9 mars 2018

Quelques autres canulars de la seconde guerre mondiale (1ère partie)


Un an après avoir publié la généalogie d'Hitler et de ses comparses, Miles Mathis revient décoder quelques photos truquées de la 2ème guerre mondiale, en faisant un détour en fin d'article sur la généalogie de Winston Churchill, qui nous ramène à la 1ère guerre mondiale. Il arrive d'ailleurs aux mêmes conclusions que les auteurs du livre dont je vous ai parlé : "Les origines secrètes de la 1ère guerre mondiale".

C'est comme d'habitude assez copieux, je publierai donc en deux parties.


Quelques autres canulars de la seconde guerre mondiale



Par Miles Mathis (18 janvier 2018)

Traduit par Apolline

La photo sous le titre est ma première "pièce à conviction". Je l'ai trouvée parmi beaucoup d'autres en cherchant des photos de la seconde guerre mondiale (WW2), ayant comme intitulé : "photos cachées jusqu'à aujourd'hui au public". 
Vous pouvez imaginer pourquoi elles étaient "cachées". Parce qu'ils n'avaient pas fini de les "photoshopper". C'est une contrefaçon manifeste, destinée à nous faire croire que Londres a été sérieusement bombardée pendant la Blitzkrieg [guerre-éclair] d'Hitler. Si vous ne trouvez pas au premier coup d’œil ce qui cloche, tenez compte de l'indice dans ce qui suit :

En raison de la structure de la Tower Bridge, ce monument célèbre n'a subi heureusement que peu de dommages. Mais les zones environnantes n'ont pas eu cette chance.

Foutaises. Les fausses frappes ne sont pas franchement près du pont, mais à l'arrière-plan, c'est bien plus facile à truquer. Mais vous devriez trouver curieux qu'aucun des ponts de Londres n'ait été touché. Cela n'a donc rien à voir avec leur "structure". Ce n'est pas comme s'ils étaient construits à l'épreuve des bombes. Ils ont été édifiés avant les avions, les bâtisseurs ne pouvaient donc pas prédire un truc comme la blitzkrieg. Pour mémoire, la Tower Bridge a été construite dans les années 1880. Mais les Allemands auraient dû dans tous les cas choisir les ponts pour cibles lors de chaque attaque. Et ils n'auraient pas eu trop de mal à viser des ponts aussi énormes. Ils ont eu soi-disant 57 jours pour les détruire et ont constamment échoué. Les Allemands auraient paraît-il ciblé également les lignes ferroviaires, comme on s'y attendrait. Mais ils les ont ratées aussi. Wikipédia admet :

Le ministère de la Sécurité Civile a rapporté que malgré quelques "sérieux" dommages, ils n'ont pas occasionné de "paralysies" et les quais, bassins, rails et équipement sont restés opérationnels.

Hum… c'est curieux, n'est-ce pas ? Malgré 57 jours d'attaques aériennes, tout est resté opérationnel ?

La Battersea Power Station [centrale électrique], l'un des plus grands édifices de Londres n'a subi qu'une attaque mineure et a pu rester pleinement opérationnelle. "Seule une extension désaffectée fut touchée durant le mois de novembre".

Coup de chance, hein, si ces fichus Allemands n'ont ciblé que des extensions inutilisées ?


lundi 5 mars 2018

Changement de pseudo : Hélios devient Apolline

Depuis la création de ce blog en novembre 2009, j'ai toujours utilisé Hélios comme pseudo.

Je m'intéressais plus particulièrement au soleil à l'époque et c'est le premier nom qui m'était passé par la tête pour pouvoir écrire un commentaire sur un blog.

Et je l'ai gardé depuis. Mais étant une femme, je choisis aujourd'hui de changer mon apparence en prenant la version féminine d'Hélios (Apollon chez les Romains), c'est à dire "Apolline". 

Pendant quelque temps, ma signature apparaîtra sous la forme "Apolline (ex-Hélios)", et il n'y aura plus qu'Apolline ensuite.

Voilà, bonne journée !

samedi 3 mars 2018

Généalogie d'Hitler (par Miles Mathis) - 4ème et dernière partie

La dernière partie de ce très long article de Miles Mathis. Vous apprendrez tout à la fin d'où vient, selon lui, le mot "nazi".

Miles a publié en janvier 2018 un autre article avec décodage de photos d'Hitler en compagnie de ses "amis comédiens", plus d'autres petites choses intéressantes. Ce qui fera l'objet bientôt d'une nouvelle traduction. 

Première partie
Deuxième partie
Troisième partie

Source
Traduit par Hélios


La plupart des photos d'Himmler sont mal truquées. En voici quelques-unes :

Tout simplement atroce. Sur la première, notez la démarcation entre son cou et son col. C'est un collage évident. Sur la deuxième, notez comme son cou est large et comparez-le à d'autres photos de lui. Il n'a jamais eu un cou aussi large. Ce n'était pas un athlète, c'était un acteur homosexuel. Notez aussi les insignes au revers, qui semblent ajoutés sur les deux photos. Étudiez-les sur toutes les photos publiées d'Himmler : elles semblent toutes des faux.

Ces deux-là, postées ensemble, rendent la fraude très visible. Sur la première, son cou est plutôt court. Sur la seconde, son cou est extrêmement long. Il a gagné presque 7 cm de haut par rapport à son col. C'est du très mauvais travail. Je vous recommande d'utiliser cet indice pour étudier toutes les photos d'Himmler en ligne. Sur toutes, son cou passe de très court à très long et de large à étroit, sans qu'il n'ait vraiment pris ou perdu du poids.

Voilà un autre collage. Deux choses à regarder d'abord : premièrement, les ombres sous la visière ne correspondent pas. La visière de son ami projette une ombre foncée et tranchée d'environ 2,5 cm de haut, pendant que la sienne projette une ombre imprécise moitié moins haute. Deuxièmement, le contour du visage ne colle pas. Le visage d'Himmler est assez tranché en limite de l'arrière-plan, alors que celui de son ami est plus flou. Et notez que le menton de l'ami ne projette pas une ombre logique sur son col. Finalement, remarquez combien il faisait juif-russe quand il était jeune et mince.
C'est un autre faux ridicule. Pourquoi leurs uniformes ont-ils trois différentes nuances de noir ? Le général de brigade à votre droite (Kaltenbrunner) a-t-il ajouté trop d'eau de Javel en lavant son uniforme, ou le soleil ne brille-t-il que sur lui ? Et la position des insignes ne correspond pas non plus. Celui de Kaltenbrunner est accroché sur son revers gauche, celui d'Himmler sur son revers droit. Je vois aussi trois badges différents sur les poches. Le service des accessoires de théâtre nazi semble un peu négligent. Quelqu'un semble avoir reconnu le problème, car nous trouvons également ceci :
Vous voyez ce qu'ils ont fait ? Quelqu'un a "photoshoppé" la photo, l'a recadrée et a égalisé le contraste, pour que leurs uniformes soient assortis. Faire ça a malheureusement conduit à un autre problème. Regardez l'arrière-plan. C'est maintenant évident qu'il est fabriqué.

jeudi 1 mars 2018

Généalogie d'Hitler (par Miles Mathis) - 3ème partie

Il y aura une dernière partie après celle-ci.

Partie 1
Partie 2

Source

Traduit par Hélios

Voyons Rudolf Hess. C'est également ridiculement facile. Sa grand-mère maternelle est répertoriée sur Geni comme Adelheid Ferber. Ferber est un nom juif. Voyez la célèbre auteure Edna Ferber, reconnue comme étant juive. Elle a écrit "Géant" [dont est tiré le film avec James Dean], Cimarron, Show Boat. La mère d'Adelheid était une Gladitsch, probablement juive aussi. Nous trouvons aussi les noms de Munch, Richter, Hertel, Pröhl et Buhler. Hess se maria avec Ilsa Pröhl, également orthographié Proehl. Proehl est un nom juif. Voyez la page wiki de Friedrich Gutmann, ou nous le trouvons comme directeur de Pröhl et Gutmann, une grande banque d'Amsterdam après WW1. C'était aussi un grand collectionneur d'art. Son père avait fondé la Dresdner Bank et la famille était juive. Bien qu'on prétende qu'il s'était converti (sur wiki, on nous dit que son père Eugen avait abandonné le judaïsme), il aurait été assassiné à Theresienstadt par les nazis parce qu'il était un juif richissime, ce que nous devrions trouver suspect. À voir pour une autre fois.

Notez le nom Hertel. Ce devait être probablement Herzl, que nous avons vu plus haut. Ce qui voudrait dire que Hess était apparenté à Theodore Herzl, ce qui n'est pas du tout surprenant. La généalogie de Herzl ne remonte pas aussi loin (1745), mais par une autre coïncidence, la Hertel du côté de Hess se nommait Johanne Hertel. L'épouse de Herzl s'appelait Johanne Herzl.

Et pour le nom Richter ? Juif aussi. Une recherche sur "Richter juif" montre que des gens montent au créneau en hurlant que Sviatoslav Richter n'était pas juif. Mais il l'était. Il n'y a qu'à aller sur Geni et trouver sa grand-mère maternelle. Elle n'a pas elle-même d'ancêtres, mais ils disent bien qu'elle était une Reinke. C'est juif.